La rémunération du président de la République était très aléatoire avant 2008. En effet, aucun texte précis ne fixait le montant exact de sa rémunération. Depuis le début de la Vème République, c’est le président qui décidait du montant de son salaire mensuel. C’était sans compter sur Nicolas Sarkozy. Dès son arrivée au pouvoir, ce dernier a mis fin à cette tradition en fixant son salaire via des lois.

UNE RÉMUNÉRATION À 5 CHIFFRES !

Nicolas Sarkozy avait pris la décision de fixer son salaire sur celui du premier ministre, soit 21 300 euros net par mois. Suite à l’élection de François Hollande, une réévaluation a été effectuée. L’ex-candidat socialiste a obtenu par décret une diminution de 30% de la rémunération du président de la République passant ainsi de 21 300 euros à 14 910 euros.

Cette rémunération aurait gagné quelques euros selon René Dosière, député PS et spécialiste des finances présidentielles. En effet, désormais la rémunération est de 14 999 euros. Ce qui représente désormais le futur salaire d’Emmanuel Macron avec tous les avantages qui suivent : un logement de fonction, des voitures avec chauffeurs ou encore une flotte aérienne.